à propos deau son des cloches
Retour
BOUELLES (Charles de), chanoine de Noyon

Au lecteur... [livre singulier & utile, touchant l'art et practique de Geometrie, composé nouvellement en Françoys, par maistre Charles de Bouelles. Rithmus Orontianus, carmen H. Sussanaei].- Imprimé à Paris par Simon de Colines, [7 déc.] 1542.- 4í, 217 mm, 56 ff sign. A-G8, ill. gr. s. b. d'Oronce Finé. Empr. : uir-s.*a l.e. augu 3 M.D.XLII

[Ex-libr. ms des jésuites de Besançon 1602.- Index Aureliensis 122 950 ; Renouard p. 354 ; Brun p. 143 ; Mortimer 115 ; Cat. B.N. II, p. 319]

Première édition, dont les illustrations sont dues à Oronce Finé, qui a aussi dirigé l'impression.

B.M. Lyon Rés. 367 391

Philosophe fécond, Charles de Bouelles (c.1472-1556) s'est également intéressé à certains domaines habituellement réservés aux ouvrages en langue vulgaire, comme les Proverbes et les traités pratiques. Bien qu'il ait nié en 1533 (et en latin) la possibilité de considérer le français comme une langue peu grammaticale, il rédige dans cette langue une Géométrie qui n'est pas seulement un ouvrage technique. Le mathématicien Oronce Finé y apporte sa contribution et rappelle, dans son rondeau (forme poétique "circulaire"), la discussion sur la préséance de l'arithmétique ou de la géométrie. Bouelles, qui après le Pseudo-Denys L'Aéropagite, Nicolas de Cuse et Jacques Lefèvre d'Etaples, donne aux sciences mathématiques une dimension mystique, accorde lui aussi une grande importance à la notion de proportion (voir les notices sur Pacioli, Vitruve, Alberti, Dčrer, Tory, Colonna).

Chapitre 52, p.279 : au son d'une cloche


Retour