à propos deElebore de Anticyre
Retour
Herbarius latinus [Synonymes en allemand].- Passau : [Johann Petri, 1485.- 4, 200 mm, Cl (-XX) ff n. ch., sign., ill. gr. s. b.

[Figures coloriées, inc. du f. 2 ; fig. 96 inversée, fig. 43-53, 139 ch. correctement, pas de fig. 132 après Txxx.- Capucins de Kitzingen, 1829 ; Friedrich Reuss M.D. le donne en échange à Drenbach, 1835.- Mélanges Nissen, pp. 304-306 ; Lyon (Sup.) p. 39)

B.M. Lyon Rés Inc. 960

Les herbiers étaient principalement recherchés pour leur exposition des vertus médicinales des plantes. Celui-ci représente une pharmacopée moins élaborée que celle de Fuchs (voir notice). L'ellébore était depuis longtemps conseillé pour la cure des affections psychiques. L'auteur insiste sur la puissance de cette substance, dangereuse pour les faibles constitutions.

Chapitre 23, p.124 : Elebore de Anticyre


Retour