à propos deBoire matin est le meilleur
Retour
ARNALDUS DE VILANOVA, M.D.

Regimen sanitatis en françoys. Souverain remede contre lepydim ie (sic), Traictie pour congnoistre les urines. Remede tresutile pour la grosse verole.- [Lyon, par Claude nourry, 11 mai 1514.-] 4, 195 mm, batarde, 92 ff n. ch. sign. a-l8, m4, ill. gr. s. b. Empreintes : feet onar res= maau Par Arnau de Vilanova. [Signatures au titre : XVIe : Croppier, XIXe : Gillet.- Baudrier XII, 117 ;
Palau 365513]

Médecin de la fin du XIIIe siècle, qui aurait fait ses études à Montpellier avant d'exercer en Espagne et en Italie. Il était partisan de la médecine arabe et fut condamné pour hérésie, magie et nécromancie. On lui attribue la découverte de l'esprit-du-vin ("quintessence"). Arnaud de Villeneuve s'est fait connaître entre autres par sa compilation du Régime de santé de l'Ecole de Salerne dont nous avons ici une traduction française.

B.M. Lyon Rés. B 485 471

La traduction du premier traité date de 1480. Le dernier, contre la "grosse verole", est probablement l'un des premiers à avoir été écrits sur ce sujet et serait daté de 1501. Ses auteurs (des "excellens docteurs en medecine regens a montpellier"), qui sont probablement aussi les auteurs de la traduction du Regimen sanitatis, situent l'apparition du fléau en 1496, au moment d'une conjonction planétaire particulièrement néfaste. Rabelais avait été étudiant puis enseignant à la Faculté de Médecine de Montpellier (1530-1531). Dès 1514, l'enseignement destiné aux étudiants de chirurgie, dispensé en français, est placé sous le contrôle de la Faculté. En 1529 et 1530 y étudient Jacques Sylvius, Guillaume Rondelet (le Rondibilis du Tiers Livre), Nostradamus, Jean Canape (voir la notice sur Galien) et Antoine Champier, fils de Symphorien. Symphorien Champier, médecin lyonnais que Rabelais connaissait, a écrit une biographie d'Arnauld de Villeneuve avant de s'insurger violemment, à partir de 1528, contre la médecine arabe et les vertus thérapeutiques des plantes exotiques (dont l'ellébore, voir l'Herbarius Latinus et la notice sur Fuchs). Une querelle de Champier à propos des "simples" avec Manardi, médecin édité par Rabelais, éclatera en 1533, année de la probable rédaction du Gargantua.

Chapitre 21, p.109 : Boire matin est le meilleur


Retour