à propos deAvicenne
Retour
AVICENNA

Canon. Lib. 1-5. Trad. Gerardus Cremonensis. Ejusdem Libellus de Viribus cordis, translatus ab Arnoldus de Villa Nova. - Padoue, Johann Herbort, 19 août-6 nov. 1479.- 3 parties en 1 vol. f, 419 mm (I) 130 ff n. ch. Sign. a (a mq), b-f10 , g6 (2) i10 k8 1-o10 p6. (II) 172 ff n. ch. sign. H6, A-D10, E8, F10, G-H8, I-K12, L-O8, OP10, P-Q8, R10. (III) 132 ff n. ch. sign. (4), aa-ee10, ff-hh8, ij-kk12, 1110, mm-nn6, oo2.

[Rel. mar. r. XVIIIe. Prov. : Petrus de Grandiis (?), de Tournon ; Pierre Du Poyet (?) ; Louis Casanova, M.D. ; Collège de Tournon ; J.B. Charvin.- Pellechet, Lyon, 58 ; GW 3117]

B.M. Lyon Rés. Inc. 1

Traduction par Gérard de Crémone des cinq premiers livres du Canon d'Avicenne, philosophe et médecin arabe du XIe siècle. Le Canon est son plus grand ouvrage sur la médecine. L'emploi de l'adverbe "canonicquement" par Rabelais (chapitre 23, p.124) à propos du traitement de la folie par l'ellébore se réfère probablement à l'ouvrage d'Avicenne.

Chapitre 10, p.60 : Avicenne


Retour